Les FADA ambulantes

Dans le cadre du projet « Contribuer à l’épanouissement de la jeune fille de Maradi », l’ONG FAD avec l’appui financier de Girls First Fund a organisé du 02 au 10 Mars, une activité dénommée « FADA ambulantes » au profit de 150 ménages du village de Mallamaoua Kaka dans le département de Mayayi, à Yada Gammo dans le département de Gazaoua et à Sabon Machi dans le département de Dakoro. Il s’agissait durant cette activité, de s’entretenir avec chacune de 150 familles sur les questions relatives à la santé sexuelle et reproductive des adolescents et sur l’éducation des filles. Ce qui a permis de ressortir un certain nombre de problèmes qui pousse les parents à marier leur fille dont les plus fréquents sont le manque de tutorat et l’éloignement de l’école. A l’issue de cette activité, des comités de protection composés des chefs de village, des leaders religieux, de la représentante des groupements féminins, des directeurs d’établissements scolaires, les représentants des jeunes garçons, les représentantes des jeunes filles et agents de santé, ont été mis en place.

Ces fadas sont animées par un juriste qui explique et vulgarise les textes sur les droits des enfants et les recours en cas de violence, un docteur pour expliquer les conséquences néfastes sanitaires, la santé sexuelle et reproductive et un animateur Scofi pour parler des avantages de l’éducation des filles.