13 Mai 2019 -13 Mai 2020: Le Bilan de l’ONG FAD

Au titre de l’année 2019, l’ONG FAD Niger a pu obtenir les résultats suivants dans le cadre de la promotion des femmes et filles nigériennes à travers ses six volets d’intervention.

Education:

  • 1349 élèves filles de Maradi, Niamey et Tillabéry, ont été édifiées sur la nécessité de l’éducation pour la femme. 1050 d’entre elles ont été organisé en 21 comités d’écoute et de dénonciation dénommé cadre de hearing afin de dénoncer les abus dont elles sont victimes en milieu scolaire. 90 d’entre elles ont été organisées en club communautaire dénommé « be a girl » afin de mener des actions au profit de la communauté pour soutenir l’éducation des filles. Ces filles sont également assistées par FAD dans la préparation de leur future vie de femme.
  • 1767 personnes dont des hommes, femmes, garçons et filles ont été amené à comprendre la nécessité de l’éducation de la fille et les conséquences du mariage des enfants à travers la projection par cinéma mobile d’un film réalisé sur la thématique par FAD
  • 50 leaders religieux et coutumiers de Niamey et Maradi se sont engagés à mener bénévolement des activités en faveur de l’éducation des filles à travers des prêches et lors de certains regroupements publics.
  • Plus de 35 000 personnes sensibilisées sur le bienfondé de la scolarisation des filles à travers des débats radios et télés
  • 50 enseignants ont pris connaissance du décret N°935 portant protection soutien et accompagnement de la jeune fille en cours de scolarité ainsi que ses arrêtés d’application et les utilisent contre les mariages précoces/forcés ou toute entrave à l’éducation de la fille dans leurs établissements scolaires.
  • 1299 personnes ont pris conscience du droit à l’éducation des enfants et sont prêts à le respecter à travers des FADA mobiles qui ont consistées en des portes à porte dans 155 ménages à Maradi.

Gouvernance :

  • 45 futures candidates issues de 7 partis politiques de la majorité et de l’opposition maitrisent les textes juridiques en faveur de la femme, la communication politique et la préparation de campagnes électorales efficaces.
  • Une plateforme nommée Panier Virtuel composée d’une application accessible sur play store et d’un site Web disponible contenant des Vidéos, de la documentation et des notions sur la participation politique des femmes.
  • 190 femmes politiques ont appris des expériences de femmes politique aguerries telles que Mme Betty, Mme Rakia Kaffa, Mme Sanady Tchimaden Hadatan et Mme Mariama Alhassane. A travers un espace dénommé Univers des Femmes en Politiques.
  • Afin de contribuer au plaidoyer pour le rehaussement de la loi sur le quota, 10 femmes membres du COFEMEP ont été formées sur les techniques de plaidoyer et par la suite mené des plaidoyers auprès des leaders de leurs partis.
  • 105 femmes en mesure de constituer d’elles-mêmes leurs dossiers électoraux et de diriger convenablement leurs campagnes électorales.
  • 60 femmes politiques ont amélioré leur confiance en soi à travers des formations en développement personnel, et sont prêtes à se positionner dans leurs formations politiques.
  • Près de 2 000 000 de personnes sensibilisées sur l’importance et le processus d’acquisition de pièces d’état civil à travers un sketch de sensibilisation publié sur les réseaux sociaux et projetées publiquement lors des sensibilisations.
  • 2497 personnes sensibilisées directement sur l’importance de l‘obtention des pièces d’état civil et 410 pièces d’état civil délivrés dans les régions de Niamey, Tahoua, Agadez et Tillabéry.

Femme paix et sécurité:

  • 690 jeunes de Tondikiwindi, Inates, Sanam, Ayorou, Makalondi, Téra et ouallam ont été amenés à comprendre la nécessité de s’organiser pour mener des actions en faveur de la consolidation de la paix dans la région de Tillabéry à travers des formations sur la communication, le plaidoyer, le leadership et la vie associative.
  • Une stratégie standardisée propre à ces 7 communes a été élaborée après le recensement de tous les mécanismes et méthodes traditionnels de prévention et gestion de conflit.
  • Un rapport sur la situation de la prolifération d’arme illicite dans la région de Tillabéry après l’organisation de 60 focus group dans les 7 communes.

Autonomisation:

  • 10 filles scolaires de la région de Tillabéry amené à expérimenter le leadership féminin à travers un voyage sur Niamey leur ayant permis de rencontrer des femmes leaders dans différents domaines (santé, justice, entreprenariat, vie associative…).

Violence basée sur le genre:

  • 87 filles sauvées dont 5 du mariage précoce et forcé et des agressions sexuelles en milieu scolaire, 32 de l’exploitation économique, 2 petites filles et 1 jeune garçon de violence domestique.

Santé :

  • 1299 personnes dont des femmes, hommes, filles et garçons de communes vulnérables de Maradi ont compris la santé sexuelle et reproductive.

Si l’année 2019 a pu être concluante pour FAD, c’est aussi grâce à la confiance que nous ont accordé les partenaires techniques et financiers au plan national et International dont : Oxfam Niger, Voice, UNICEF, l’ambassade de France au Niger, Girls first fund, National Democratic Institute et National Endowment for Democracy.